mercredi 10 juillet 2019

UNE "MINE BIBLIOGRAPHIQUE" SUR LA CHINE ANCIENNE ET SES RICHESSES.

Chers visiteurs, tout le monde ne peut pas accéder à la Sorbonne pour etudier…..

ni aux centre d'etude  où il est question de culture chinoise....... a plus forte raison lorsqu'on habite dans la campagne dijonnaise !
Alors n'en restons pas là et ouvrons le débat ! 
"La culture reste une drogue dure !"
il convient donc de s'en donner les moyens !

Si comme moi, vous avez lu d’innombrables volumes de littérature Chinoises, ou ayant rapport à cette civilisation,  parus en France dans nos librairies ou trouvés sur les rayons d’une bibliothèque, vous devez tout de même ,  rester sur votre faim……

Calée devant mon ordinateur, c’est en faisant le tour de  ma liste de  favoris, afin de l’éclaircir, que suis tombée sur  un site qui propose toute une bibliothèque  “ancienne” à télécharger…….
Bien m’avait pris de l’enregistrer ! Voici cette adresse :


Ce site pour bibliophiles sinisants, rassemble, en français,  non seulement des grands classiques, mais également les écrits d’innombrables auteurs occidentaux ayant voyagé  ou vécu dans l’Empire du milieu, du 16 e jusque à notre époque…..
Ces derniers  racontent leurs expériences, ce qu’ils ont vu ou vécu, leurs recherches, leurs ambassades  ou leurs “commerces”.
Les  textes sont souvent accompagnés d’illustrations, voir de photos, cartes et croquis  pris  ou faits à ces époques là.

Même s’il convient de rester prudent quant à l’idée qu’un lecteur trop pressé pourrait s’en faire……. car l’objectivité n’est pas toujours présente, la vision  de ces voyageurs n’est pas toujours non plus celle d’érudits,  mis a part quelques historiens dont c’’est justement le propos. 

Bien sure, l’immense Chine,  par la force des choses,  a beaucoup évolué depuis le 19e siècle , et je pense que pour nous, qui sommes attentifs à la valeur du patrimoine, et à l’évolution des sociétés, ces lectures, si elles nous étonnent,  ne peuvent que nous enrichir et nous ouvrir davantage l’esprit à la compréhension, à la conciliation, au respect des personnes et des idées ou encore à la controverse et au débat.….… car il faut bien garder en tête que ce pays est immense et multiculturel, ce qu’on a souvent tendance à oublier, nous qui vivons dans une France à notre petite échelle…… mais aux pensées parfois élevées !l
Yun-Nan-Sen est une vaste cité enfermée dans une enceinte de murailles. (photo appartenant l'un des ouvrages du site)


Idem - Sur le canal conduisant au lac de Yun Nan Sen


Ces textes ont également le bénéfice de nous rappeler que les règles et les valeurs qui  régissent nos sociétés et nos ethnies  sont parfois tellement éloignées idéologiquement  les unes des autres qu’il faudrait assurément un minimum de préparation à un  globe trotter improvisé, avant que de s’aventurer dans des régions dont les us sont parfois aux antipodes des siennes. 
(d’ailleurs, voici une preuve, celle des jésuites et des pasteurs qui sont passés par là, et se  sont bien souvent “cassé les dents !”)
Il convient donc de rester humble et prudent !

Idem : illustration ptovenant d'un ouvrage du site et concernant les costumes.....

Prendre du recul : la mondialisation que nous devons le plus souvent subir, tend à niveler les apparences, mais seulement les apparences…… et si comme moi vous souhaitez aller plus profond, (dans la littérature par exemple ou la poésie, l’architecture, ou la musique…..) aucun mode d’emploi….. le plus souvent c’est le brouillard , donc la débrouillardise ! 
Alors il faut de la patience, chercher, apprendre et découvrir au risque  d’erreurs possibles…. 

Car la connaissance n’est pas forcément non plus dans les propos de vos interlocuteurs…….!

Je me dis parfois que le coeur, la pensée profonde de ces peuples reste souvent aussi étrangère  à la notre, que la notre à leur !
Et pourtant, il faut bien faire quelques pas pour se rencontrer et, ou, échanger !

Les humains sont une curieuse engeance….. 


Y a t il trop de loups ou trop de moutons ?


En attenant, bonne lectures à vous tous !


mercredi 26 juin 2019

LE RÊVE DU PAPILLON DE ZHUANZI

C’est la saison des papillons qui virevoltent de toutes parts…… dernièrement, je suis partie  à leur rencontre dans les friches autour de chez moi,….. et me suis bien fait plaisir à les observer….. De fil en aiguille m’est revenue à l’esprit l’ idée du choix d’un texte pour accueillir mes amis calligraphes…… et pourquoi pas celui fameux de Zhuangzi ? 

Le rêve du papillon.

Photos prise sur le net. Papillon de Lune - Actias selene

Oui chers visiteurs, rien que ça ! Quelle prétention allez vous dire !……..

Tout  doux…..restons “Chan” ! Je vous rassure tout de suite ! D’abord, mes amis calligraphes sont des personne rares et cultivées qui réfléchissent avec “profondeur”.
Ensuite, je me suis appuyée sur une traduction de Tchang Fou Jouei* , aux editions You Feng, qui, je l’imagine, sait de quoi il parle ! (même si certains le décrient ) 
La critique est facile mais l’art est difficile…… ! !!!!!!!!!


La compréhension partielle de ce texte célèbre du IVe siècle av JC passe par des traducteurs hautement qualifiés, j’en ai bien conscience, et loin de moi l’idée de l’entreprendre……. même si j’ai cherché dans les dicos la traduction des caractères……. d’ailleurs, un chinois moyen ne s’y aventurerait pas lui-même ! C’est une affaire de spécialiste hautement qualifié !
Ma di na : wu wei

Quoiqu’il en soit, dans ce monde de “paraîre” et de “course au profit” que je fuie autant que faire se peut, cela m’a fait du bien de retourner à la méditation ! 

Et même, pourquoi pas pratiquer le WU WEI.
Ma di na - wu wei en sigillaire
               

Cette experience m’a permis de vérifier aussi (mais je l’avais déjà compris depuis quelques années) que l’écart d’ériture est considérable entre la rédaction d’un texte écrit au 4e siècle av J. C. et celle du même texte rédigé dans la langue d’aujourd’hui ! Le traducteur passe de 77 caractères en chinois antique à 117 en chinois contemporain……  ça n’est pas rien !

Page du Zhuangzi - editions Youfeng
cliquez sur l'image pour l'agrandir
Traduction donnée dans le manuel : '« Tchouang Tseu rêva qu’il était papillon, voletant, heureux de son sort, ne sachant pas qu’il était Tchouang Tseu. Il se réveilla soudain et s’aperçut qu’il était Tchouang Tseu. Il ne savait plus s’il était Tchouang Tseu qui venait de rêver qu’il était papillon ou s’il était un papillon qui rêvait qu’il était Tchouang Tseu...!

Petit plus pour vous faire plaisir…..



Au cours de mes recherches j'ai rencontré  ce superbe poème d’Alphonse de Lamartine  que je me fais ici le plaisir de  citer…..  même s'il n'appartient pas au propos !

Le papillon
"Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S'énivrer de parfums, de lumière et d'azur,
Secouant jeune encore, la poudre de ses ailes,
S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles
Voilà du papillon le destin enchanté !
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté ! "
(Nouvelles méditations poétiques)

Et puis, papillonnant ici et là j’ai cherché des papillons chinois…. Et suis tombée sur le papillon de lune si prisé au pays de l’Empire du Milieu….. (illustration en tête de post)

 Bibliographie :
°ZHUANZI” édition You Feng. bilingue - Initiation à la langue chinoise à partir d’extraits du Zhuangzi.

Autre référence :

“Le rêve du papillon “- Chez Albin Michel - Traduction de Jean-Jacques Lafitte - collection Spiritualités vivantes. Texte et notes uniquement en français -

"Leçons sur Tchouang-Tseu "- par Jean François Billeter - Editions Allia - 
"il y a cent façons de lire le Tchouang-tseu, mais il n'y en a en principe qu'une bonne : celle qui saisit dans cette oeuvre et dans chacune de ses parties, avec assurance et pécision, le sens qu'y a mis l'auteur lorsqu'il l'a écrite". 
Extrait du livre : "TchouangTseu et Lao Tseu s'étant trouvés associés dans une même catégorie bibliographique, on les a peu a peu pris comme les représentants  d'une même école philosophique. ce qui est absurde parce qu'une telle école n'a jamais existé. et parce qu'ils défendent sur des questions essentielles, des points de vue diamétralement opposés .  Le point sur lequel leur incompatibilité est la plus totale  est que, selon le LaoTseu, la réalité a une source ou une origine  alors que pour Zhuang Tseu , elle n'en a pas. Cette différence est fondamentale du point de vue philosophique, elle l'est aussi dans ses conséquences politiques et religieuses......"                      voir la suite dans le livre !

lundi 17 juin 2019

"SUR UN ARBRE PERCHÉ" - LE SARDINE EBLOUIE A LA GALERIE LA SOURCE JUSQU'AU 23 JUIN

Quelques images , avec la permission de Nadine Morel, présente pendant ma visite,  pour vous inviter à venir visiter cette expo magique......  ouverte jusqu'au 23 juin.
Cliquer sur les images pour less agrandir.


L'arbre et la plume sont à l'honneur..... et quelques esprits aussi....





De la couleur, du noir et blanc, une explosion de rythmes, une exigence de qualité, une profusion d'idées, un enthousiasme qui ne se tarit pas...... C'est tout cela a la fois et même plus !.....

Nadine Morel  vous attend à. la galerie La Source, rue saint Bernard - Fontaines lès dijon,..... 


Si ces quelques photos vous émerveillent, sachez qu'il y a encore beaucoup d'oeuvres joyeusement colorées à découvrir ! ... et de belles études doc aussi........

Et si vous souhaitez vous lancer, vous pouvez tenter votre chance pour participer à l'un de ses ateliers..... 
Contact
Nadine Morel

vendredi 31 mai 2019

UN JOYEUX BAIN DE BOUE !....

"Made in Munchen", ce "bain de boue"  délirant est bien dans l'air du temps !
N'est ce pas  l'année du "cochon" ?
Mathilde a encore sévi ! et c'est pour la bonne cause : ce gâteau a été réalisé pour célébrer un anniversaire ! 
Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir ces deux photos !


La jeune pâtissière  avance dans les pas de sa maman? Tout lui reussit ! Et voyez comment elle est particulièrement douée pour mettre de la magie dans les assiettes !
Cette petite merveille, entièrement "faite main" est inspirée d'une recette trouvée chez :
Les petits cochons barbotent dans la ganache ! Ce doit être "fichtrement" bon !
Mais je n'ai pas trouvé la page.....

Une petite suggestion cependant, plutôt que de la pâte à sucre, ne pourrait on pas mettre de la pâte d'amande...... pour donner un peu de contraste  ?


mardi 7 mai 2019

LU YI LING S'EXPOSE A FONTAINE LES DIJON : CELA RÉVEILLE EN MOI QUELQUES BONS SOUVENIRS......

Ci dessous, voici l''oeuvre majeure de l'exposition.
De très grand format, pour des raisons techniques, elle a du être marouflée en deux éléments séparés
Cela ne me gêne pas car on est captivé et je trouve que l'on "rentre " encore plus dans l'espace, donc dans le paysage......

L'oeuvre majeure de l'exposition.  Photo MSG.- cliquer sur l'image pour l'agrandire

Je ne connais pas la genèse de ces peintures, ni  comment elles ont été réalisées car je ne pratique pas la peinture chinoise. Cependant, elles m'interrogent et me ramènent à de chers souvenirs... 
Elles me font curieusement penser à des monotypes retravaillés dans le plus pur style asiatique......
ou tout au moins à un travail dans l'humide..... 

On appelait cela des "cuisines", lorsque j'étudiais aux Beaux Arts dans l'atelier de gravure. Pourquoi des cuisines ? Parce que, à partir de taches réalisées a base d'encre de Chine ou d'imprimerie, ou encore  de gouache et autres substances, on réalisait, en les imprimant,   (dans l'humide, et sur des plans lisses) des formes ou des taches de différentes intensités. Venait ensuite le moment de les interpréter.  On imaginait alors, aux travers des images improbables que l'on avait produites, tout un univers que l'on faisait ensuite apparaitre par toutes sortes de détails. au moyen du pinceau ou de tous autres outils et encres (même l'encre d'imprimerie parfois !),  fusain,  pastels,  gouache et j'en passe.... C'était un régal de créativité ! Malheureusement je n'en ai plus à vous montrer car tout est parti chez les unes et les autres !

De mes monotypes, dont je ne vous donnerai pas ici la recette, puisqu'il n'y en a pas (plus on est fou et plus ça peut devenir intéressant !) je pouvais ensuite tirer toutes sortes de "fantasmagories", selon mon inspiration.....
J'étais assez forte dans ce style de travaux....... car j'adorais ça !

Evidement, chez cette artiste, la technique est "plus sage" puisqu'il s'agit  presque essentiellement, d'un travail à l'encre de chine et aux pigments........ mais le talent est là qui vous transporte dans un monde  ésotérique.... On ne s'en lasse pas !

Yi Ling,  forte d'un savoir et d'une culture asiatique, nous donne a voir des paysages qui "modernisent" , à sa manière, la peinture chinoise par une approche sensible issue d'effets qu'elle produit sur le papier de riz.....
C'est très beau et fort bien joué !
Deux details de l'oeuvre ci dessus.

Photos MSG.

Voici l'oeuvre que je préfère....... je pourrais rester longtemps à la contempler......

Venez nombreux. Vous entendrez "le murmures des bois et des eaux " et aurez certainement envie, comme moi,  d'entrer en contemplation.

DU 4 AU 26 MAI :


jeudi 2 mai 2019

CALLIGRAPHIE CHINOISE..... LONG CHEMIN........

Pascal a dit :
"Tout le malheur des hommes vient d'une chose, c'est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre".......
Pour mon bonheur, mon ermitage est une coquille dans laquelle je ne m'ennuie jamais ! 
Des tas de choses m'intéressant, je m'y adonne dans le silence  à la pratique du pinceau......
Un excellent moyen de relativiser........



Chers visiteurs, si vous êtes passés sur ce blog ces derniers temps, vous avez sans doute étés surpris.... de m'y voir traiter  d'archéologie égyptienne........l 'actualité artistique ne pouvais pas me laisser muette sur ce thème..... et j'aurais encore beaucoup de choses à dire, par exemple parler du "bleu égyptien".... des scarabées et j'en passe....
...tout comme ça me "gratouille"le cerveau car je m'y suis beaucoup interessée dans les années 60 !  
...De parler de Léonard. de Vinci aussi... Peut être le ferai-je sur "Truffeetcompagnie"..... un jour prochain.....

Pour celui ou celle qui s'inquièterait,  soyez rassurés ! Mon intérêt pour la pratique de la calligraphie chinoise est toujours bien au coeur de mes activités...... comme le prouvent ces photos de mon atelier bureau et ces quelques images de mes derniers exercices....... prises ces jours ci ! 

Etudes sur le poème de Jia Dao
Vaine visite à un maitre.....



mardi 30 avril 2019

LA TERRE EGYPTIENNE RESERVE ENCORE DES SURPRISES. - (Suite et fin)



L’ARCHEOLOGUE DAMIEN AGUT LABORDERE faisait remarquer dans son article intitulé “Du neuf en Egypte ancienne”, (National géographique - paru en septembre 2018)  que la découverte de la tombe de ToutankAmon - en 1922 - avait éclipsées , par sa magnificence,  les autres découvertes  qui allaient advenir dans l’ensemble de l’Egypte.


C'est ainsi que le masque mortuaire du Pharaon Psousennès 1er, comme nous le montre la photo,  en apporte la preuve….. qui d’entre vous le connait ? 
L’objet est pourtant de la plus belle facture …..mais voilà, il  a été trouvé 20 ans plus tard (en 1942- période de guerre en Europe) et il provient de la nécropole de Tanis située dans le Delta,  à l’opposé de la célèbre Vallée des rois…… L’auteur nous dit que les tombes de la nécropole royale  du nord contenaient les momies de plusieurs pharaons des XXI et XXIIe dynasties. 
Ainsi, le masque d’or de ce roi, d’une épaisseur de 1 mm, n’a pas eu la même célérité….. et pourtant, il la méritait.

Après la guerre de 1940, les égyptologues européens reviennent sur les sites. Ils vont sortir et du Delta et de la  Haute Egypte  pour explorer d’autres régions….notament la Nubie où ils sauvent les temples menacés par le futur barrage d’Assouan. Ce sera de nouveau l’occasion de se pencher sur de nombreuses merveilles. Moi même j’ai eu cette chance de visiter les temples d’Abou Simbel, sauvés des eaux.
Beaucoup d’oeuvres sont parties dans les musées européens, mais aujourd’hui, les nouvelles découvertes restent-t-elles toutes  en Egypte ?

Bon nombre d’entre elles quitteront  le musée du Caire  (fondé par le français Mariette), lequel édifice  est devenu trop petit pour les contenir toutes. Elles seront exposées dans le nouveau musée des Pyramides de Gizeh ….. 

Les technologies nouvelles elles aussi contribuent à d’innombrables découvertes poursuit l’article, et nous avons pris bien du retard dans ce domaine…… Actuellement, me confiait un égyptologue bourguignon, un gros travail de fouilles est poursuivi par les français dans le Delta, du coté de l’ancienne. Alexandrie……
Tombes de l'anttique Nubie-necropole de Méroé

Gageons que nous allons sortir des “clichés” et découvrir grâce a tous les types de chercheurs qui ont émergé dans les 40 dernières années - et grâce aussi  aux nouvelles technologies - des avancées spectaculaires qui nous feront connaitre des secteurs très larges de la société égyptienne, et pas seulement , comme c’était le cas, jusque là, celle des hautes sphères….. C’est donc toute la terre d’Egypte qui recèle encore des trésors ! 

J'ai repéré, mardi,  une série de videos archéologiques à voir sur TMC Chaine 24 - 20h50 - les pyramides - les mystères révélés.