lundi 18 juin 2018

HUMOUR ENTRE CHINOIS ET FRANÇAIS : ATTENTION, TERRAIN MINÉ !


Je suis perçue, parmi mes amis français, comme étant dotée d’un bonne dose d’humour et d’auto-dérision. et pourtant........

Je me rends compte que cet exercice  est quasiment  impraticable avec certains amis chinois ! Et vice versa !

Récemment, pour tenter de comprendre un "raté", j’ai ressorti mon manuel de Anne Laure Montfret  édité chez Dunod :

et j’ai ouvert  le chapitre HUMOUR !


On nous explique que l’ironie (la notre)  est souvent perçue chez les chinois comme une critique ! Oui, vous avez bien lu ! une critique !
Ce qui équivaut à "perdre la face !
Donc ne cherchez pas à ironiser : vous ne serez pas perçu(e) comme drôle”, ni même comme  “taquin(e)” . L’ironie à la française ne passe pas du tout et votre boutade a de fortes chances d’ être prise pour une  “censure” ! a plus forte raison si vous ne connaissez pas la personne de longue date !
........et , même si vous pensez la connaîtres, ce n’est hélas pas gagné !

Là où, nous français, nous  ne voyons que gentille boutade, “mise en boite”, comme on dit chez nous...... nous risquons de nous embourber.....en face d'un asiatique,  dans un échange particulièrement compliqué, voir même, au pire,  de nous brouiller .

J'ajouterai que nos “amis chinois”,  eux aussi, peuvent nous faire 'perdre la face' assez facilement, en se croyant très drôles,  et sans même s’en rendre compte ! Mais nous avons le tact de ne pas leur faire remarquer......de plus,  n'attendez pas des excuses ! 

J’ai  ainsi subi, l’été dernier, durant le mois d’aout, un  traitement "à la chinoise" (sans doute  "chinoisement " humoristique) qui m’a laissé un très mauvais souvenir !...... cela ressemblait vraiment à du “foutage de gueule !” (excusez la crudité du terme) 
je ne m’étendrais pas dessus..... mais le gout en reste amer !

L’auteure du livre nous dit encore que l’humour chinois s’appuie souvent sur des quiproquos, notamment dans la prononciation identique de certains mots, par rapport à une situation x, provoquant un contresens humoristique...... mais c’est trop long à expliquer ici. Lisez plutôt ce manuel.

Humour  avec vos amis chinois : à utiliser avec parcimonie...... et je n'ai pas abordé la question du rire....... qui est aussi un point "épineux" !

A part ça, restez ZEN ! N’oubliez pas que “la vie est un longue fleuve tranquille !.....
 c’est un bon  antidote !
"

mercredi 13 juin 2018

LES CLICHÉS QUE J'AI EXPOSÉS AVEC LE CLUB PHOTO DE PRENOIS

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Insolites :
Vu une sculpture de Bruno Catalano.
Je l'ai  prise sur la place centrale de Beaune, en Cote d'Or. Cette petite place très commerçante et très fréquentée est occupée à l'extrême par les boutiques, les cafés, les voitures, et un petit square central sur lequel on trouve non seulement un manège, mais aussi de nombreux flâneurs, promeneurs, enfants, chiens, et j'en passe. De plus, elle est arborée ! C'était donc une gageur que de faire la photographie de ce "voyageur", sans qu'interviennent les éléments épars de l'environnement. Par bonheur, une contre plongée prise d'assez près et un éclairage en contrejour (miraculeusement nuageux), m'ont permis de faire un cliché qui a des petits airs "à la René Magritte". Ceci  n'est pas pour me déplaire, car j'aime énormément le peintre surréaliste........


Insolite encore :  j'ai rencontré ce "sujet"  à l'occasion d'un voyage, dans un jardin de Charentes Maritimes....... La force de ce tronc s'est tout de suite imposée à mes yeux , comme un totem. J'aurais d'autres troncs encore à montrer..... Les arbres ont beaucoup de choses à nous dire.
Instant décisif
S'il y avait eu un peu plus de place à l'Exposition, j'aurais mis cette photographie que j'ai prise dans l'enceinte du château de Guedelon..... c'est l'instant où le magicien fait une expérience...... un peu de poudre de Perlinpinpin , et la réaction ne se fait pas attendre.... le liquide devient soudain vert et une fumée émerge...... que va-t-il advenir ...
Un autre instant décisif s'est imposé à moi..... dans la Gare de Lyon, à Paris, où, assise dans un fauteuil au pied du pianiste..... j'attends l'heure de mon train. Mon appareil photo n'est jamais loin.....la musique de Chopin apporte a la salle un peu de romantisme...... les doigts courent sur le clavier.... l'index droit touche la touche pour  l'enfoncer....... et les autres vont suivre......

Humour au premier degré.......
Au fait, dans la galerie marchande de la Toison d'Or, à Dijon, que solde-t-on ? Sont-ce des demoiselles ou des mannequins ?
Photos MSG non libres de droits. 
Humour au second degré !
Je m'en suis déjà expliquée sur mon autre blog : truffeetcompagnie ! Il s'agit de "l'arroseur arrosé". Habituellement, on entre dans le musée pour observer les oeuvres exposées. Soudain, les rôles s'inversent : le tableau descend dans la rue et observe avec humour les passants, eux même totalement préoccupés par autre chose. Ce que j'aime bien dans ma photo, c'est sa composition dont la perspective est assez complexe et que j'ai pu réussir grâce au jeune enfant qui est entré dans le champ de vision alors que je ne l'attendais pas. 
Enfin, pour finir, le portrait insolite de Philippe Le Bon derrière les fenêtres de son palais.........


lundi 4 juin 2018

UN ECHO DE NATURE - ENZHI YANG


Ce “Livre d’artiste” de Enzhi Yang, 
est illustré en pleine page.  Conçu par lui, et réalisé en version bilingue, il y a entre ses pages, des senteurs de brumes et  de bois, des murmures  d’eaux,  du mineral, de la douceur...... tels qu'on les trouve  dans la nature......

Sentiments
cliquer sur les images pour les agrandir.
Je l’ai reçu dans les mains et par les yeux,  ce matin. Je suis contente, car j’avais été séduite, lorsque me le présenta une amie. Et le graphisme, comme vous le savez, c’est mon domaine !

Son style de calligraphie est très particulier : je le sens “végétal”, souvent tel des lianes, et évoquant bien le sujet choisi.


Promenade printanière sur le fleuve - Xu Fu
On aimerait en savoir plus sur son créateur, mais le recueil reste muet à ce sujet.
J’ai fait cependant quelques recherches, mais à vous d’aller les chercher comme je l’ai fait...... 

Aujourd’hui, après avoir   créé sa galerie, à Montmorillon, au “coeur de la Cité de l’Ecrit”,
j’ai compris, puisqu’il a répondu gentiment à ma modeste demande....
 que son parcours avait évolué et qu’il est à  la tête de l’association UTOPIARTS, à Poitiers

En savoir plus : quelques documents sont visibles :
Il s'agit de deux vidéos, sur le site “Planète chinois”,  qui vous permettront de le voir et  de l'entendre exprimer son point de vue et la façon dont il pratique son art ......

                      Avec sa précieuse autorisation, voici quelques images de son beau livre dont les pages, comme elles l’ont fait pour moi, vous séduiront je l’espère !
Note : en professionnelle de l’art graphique,  je suis certaine que la maquette doit être encore plus belle car il y a un recherche raffinée des fonds....... ce qui n'est pas aussi évident  sur des photos, aussi nettes soient-elles !
Amour - 
 Prenez le temps de recevoir “un écho de la nature”, vous en serez apaisés.

Pluie de printemps
Passer
.....hélas, les exemplaires de ce livre  deviennent rares.......


Dimensions du produit: 29 x 1,8 x 23,5 cm
édition : zen@utopiarts.com
Note : toute les pages mériteraient d'être présentées...... difficile de choisir !
...et merci à son auteur !

dimanche 3 juin 2018

Chers visiteuses et visiteurs, je viens de m'apercevoir, 
après quelques années tout de même, 
que j'avais laissé une coquille dans le bandeau titre de ce blog ! 
Ce qui est curieux, c'est que personne ne me l'a jamais fait remarquer ! 
J'ai donc fait la correction nécessaire ce matin et,
J'espère que vous arriverez encore à l'ouvrir...... 
J'en profite pour vous joindre ce petit trèfle cueilli hier dans le pré, afin qu'il nous porte chance dans cet exercice !

xìng yùn cǎo

mercredi 16 mai 2018

DE LA POESIE 诗 - shī (traditionnel 詩) À LA POESIE cí 詩 - (chinois traditionnel 詞)


C’est en étudiant un poème de Xing Qiji, poète de l'époque des Song du sud, que j’ai pris conscience de la différence essentielle entre ces deux types de poèmes : shī  詩  et cí 詞.
...et vous, la connaissez vous ?
Epreuve d'étude de : "Voyage nocturne sur une route de sable jaune... "(extrait)
calligraphie Ma di na.

En quelques mots, la forme shī 詩  est  la plus ancienne, elle fut largement utilisée par les poètes Tang. Elle  se présente sous forme de vers réguliers répondant à des règles strictes.  Il suffit pour en découvrir les secrets de lire l'incontournable livre de François Cheng : l’écriture poétique chinoise chez Seuil. L’auteur y analyse de façon très claire, la structure de ces vers.

A la fin de la dynastie Tang, un poète marginal, dont la vie fut assez dissolue, eut l’idée de mettre de la musique sur ses vers, et cela donna cette forme qu’utilisèrent largement les poètes Song :  les poèmes cí 詞.
Ce poète avait pour nom Wen Tingyun  - 庭筠
Si vous étudiez la poésie Song vous remarquerez que les vers sont le plus souvent irréguliers*. Ils répondent bien sure à des règles strictes, et suivent la mélodie sur laquelle on les chantait. Ces musiques étaient originaire d’Asie centrale ou provenaient plus simplement de chansons en vogue dans les territoires des Song du Sud et chez les courtisanes . Hélas, beaucoup  ont été perdues) 
On comprend alors pourquoi  l’on retrouve le même rythme, lorsqu’il y a plusieurs strophes. 

A ce sujet, je vous invite, si vous ne le connaissez pas déjà,  à visiter le site “Vent du soir” de Bertrand Goujard, dédié à la poésie chinoise tardive (mais pas que.......)

Parmi les plus célèbres poètes Song utilisant la forme ci, notons Li Qingzhao, Su Shi, Lu You, Xing Qiji et bien d’autres.

Pour finir, je ne puis m’empêcher de terminer cet article par une poésie de l’initiateur de cette forme, Wen Ting-you, dans la traduction de François Cheng :
GENG LOU ZI

Longues tiges de saules
Fine pluie de printemps
Par-delà les fleurs, lointains échos de la clepsydre
Effrayées : oies sauvages hors des passes
Envolées : corneilles sur les remparts
Surgi du paravent peint, un couple de perdrix d’or !

Brume parfumée
Infiltrée dans la gaze
Pavillon sur l’eau ou rôdent les plaisirs d’antan
Tourne la bougie rouge
Le rideau brodé est baissé
Long rêve de toi : tu ne le sais pas !

mardi 8 mai 2018

FABIENNE VERDIER - VOIR SON SITE


Ce matin, alors que je pratiquais mes exercices calligraphiques quotidiens, je me suis prise à penser que nous devions beaucoup à cette personne, nous les sinophiles français !
Photos prises sur l'ecran de mon ordinateur.
Car enfin, mise à part une petite frange d’Ecrivains de haut niveau, de Professeurs éminents et de  Sinologues avertis, on ne peut pas dire que le public français avait accès à cette immense culture ! 
 Aujourd’hui encore, la grande majorité de nos compatriotes   a  “peur” de ne pas être à la hauteur en  approchent cette vaste “inconnue” !
Le best seller de cette femme, “passagère du silence”, puis les JO de 2008, ont contribué largement, et à leur manière, à une ouverture sur l’Empire du Milieu accessible à tous, et au développement et à l’intérêt momentané porté par le Grand public à la culture chinoise.
Depuis, hélas, la France est retombée dans ses habitudes, et, de ce point de vue,  le centre d'intérêt s’est déplacé du coté du commerce international qui a pris le relais, dans plusieurs domaines, au travers de  nos produits et de nos “savoir-faire”. 
Citons aussi, et c’est très utile pour nos enfants,   le développement de l’enseignement du mandarin dans nos écoles. Il a son importance, pour ouvrir les échanges d’une part, mais aussi, pour beaucoup d’autres raisons que je n’aborderai pas ici).

Portée par ma reflexion, je suis donc allée sur le net redécouvrir l’actualité de cette grande artiste et, comme je m’en doutais, je n’ai pas été déçue. Les nouvelles vidéos qui ont été mises en ligne  sur son site nous permettent de suivre son “cheminement” et de mieux appréhender sa démarche dans la densité et l'énergie des oeuvres qu’elle réalise et qu’elle nous donne à voir. 
 Quand je penses que certains la décrient, ils feraient bien d’aller consulter ces documents afin de comprendre ses intentions et ses pratiques ! Quelle oeuvre magistrale !. 
Photos prises sur le net. Ici L'artiste et Alain Rey discutent de la force des mots et de l'énergie qu'ils declanchent.......

 Outre les très beaux livres qu’elle a édités, a paru, en 2017 : 
Le petit Robert - 50 ans. Edition numérotée. En collaboration avec Alain Rey, elle en travaillé l’illustration.  

Pour mieux la connaitre, avant d'en parler, voir ses vidéos sur son site :

B-a Ba formes - Petit atlas des formes sensibles.
d’autres videos sur le site.
et sur Youtube :

Photograph by Inès Dieleman

 les autres videos suivront.

lundi 7 mai 2018

EXPOSITION DE PHOTOS DU CLUB DE PRENOIS



Chers visiteurs, vous êtes invités  à venir nombreux découvrir notre exposition, dans un mois, à la salle des fêtes du village.
Tous renseignements sur l'affiche.
Photo MSG@18 - insolite.........


Humour. MSG@18 - ces photos ne seront pas présentées à l''exposition.
Instant décisif - Le chat au moment ou il "amorce" son départ.
Photos MSG - ces photos ne seront pas exposées.

Les photos seront présentées sous format 50 x 70 cm
Exposition 2016 - Transparent - metal - contrejour.