mardi 25 septembre 2012

CALLIGRAPHIE CHINOISE AVEC MES "COPINES"......


 Une après midi bien remplie sur ce poème de Li Bai..........
Une mise en page pas évidente surtout sans pliage ni tracer !
 Trois, cinq, sept mots - Li Bai
(Traduction de Florence Hu Sterk - Poèmes de Li Bai - Editions You Feng)
Deux premiers vers....... Trois caractères - pas facile...  à refaire - voulez vous essayer ?
 Vent d'automne frais ;
Lune d'automne claire.
Vers 3 et 4 - 5 caractères
 Les feuilles tombent, groupées puis dispersées :
Les corbeaux frissonnent, couchés, puis dérangés.

vers 5 et 6 : 7 caractères

Desir d'aimer, désir de se revoir, quand pourront-ils se réaliser ?
En cet instant, cette nuit, comment pourrions-nous nous aimer ?

Ce que j'ai trouvé interessant c'est que l'on pouvait très bien separer les trois parties du poème pour en faire des calligraphies independantes......
Le pinceau n'était pas au rendez vous, me privant de finitions des mots correctes.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis à la recherche de quelqu'un qui pourrait traduire une "calligraphie" inscrite sur des boutons de manchette qui était à mon grand père, époque "Indochine".Mon seul souvenir,mais sans traduction.
Cordialement.
Dom hervé Loic.

J'ai une photo de dispo, au cas ou...

Sérénité'art a dit…

On peut toujours essayer une tradmuction..... mais je ne vous promets rien ! Car cela peut être un idiome ou une expression particulière.
envoyez moi votre photo et si ce n'est pas possible, je vous le dirai.

jumpy jumpao a dit…

bonjour voila mon probleme je n'arrive pas a trouver sur la toile ,une personne qui pourrai peut etre me traduire un sceau dont je vous joint la photo si vous repondez a mon mail
mom mail jumpai@sfr.fr

Sérénité'art a dit…

Je pense que si c'est un sceau, il est gravé en sigillaire. Hors je ne pratique pas la sigillaire et n'ai pas de dictionnaire correspondant a ces caractères. Dommage !